Quelle est l’origine de la crêpe?

 nos grands mères faisaient les crêpes et les galettes dans la cheminée

Basse ou Haute Bretagne?

Qu’elle soit de Haute ou de Basse Bretagne, la crêpe est bien d’origine bretonne et rien ni personne ne viendra contester la spécificité identitaire et culinaire de la crêpe. Du moins je l’espère, :))

Cependant, quand on parcourt la Bretagne d’est en ouest ou du sud au nord, on s’aperçoit que la crêpe salée est nommée différemment en fonction des départements. On parle de crêpe à l’ouest et de galette à l’est.

Soyons plus précis: la dénomination de crêpe et de galette est fonction de l’endroit où l’on se trouve: si on se trouve en Basse Bretagne, on parle de crêpe et si l’on se trouve en Haute-Bretagne, on mange des galettes.

Dans tous les cas, vous êtes au bon endroit et dans la bonne région pour déguster de délicieuses crêpes et galettes bretonnes.

Bruno Oger
Réveillez vos talents

Quid de la langue bretonne?

La Basse Bretagne représente la partie occidentale de la Bretagne ou bretonnante où l’on parle encore breton et la Haute Bretagne ou gallésante ou l’on parle gallo, considéré parfois comme du patois. en Haute Bretagne, le français a progressivement remplacé le gallo.

Haute Bretagne - Basse Bretagne - breton- gallo
Limite géographique et linguistique entre la Basse et la Haute Bretagne

La limite linguistique entre la Basse Bretagne et la Haute Bretagne existe depuis le XIIeme siècle et les cartes du XVIIe siècle nous donnent toujours la même limite; la Basse Bretagne comprend le Finistère (29) et la partie ouest des départements des Côtes d’Armor (22) et du Morbihan (56); la Haute Bretagne comprend les parties est des Côtes d’Armor et du Morbihan et l’Ille et Vilaine (35). Cette frontière irait de l’ouest de Saint Brieuc (Plouha) jusqu’à Guérande (Presqu’île de Rhuys);

De nos jours, on distingue toujours ces deux entités géographiques; le français est bien sûr parlé partout en Bretagne mais le patrimoine linguistique est sauvegardé régionalement grâce aux écoles Diwan qui permettent aux nouvelles générations d’apprendre le breton pour mieux le préserver et le transmettre.

Le blé noir ou sarrasin, apparaît en France au XIIème siècle au retour des Croisés et sa culture se développe à partir du XVI ème siècle.

Quant à la crêpe de froment, sucrée, elle n’est apparue qu’à la fin du XIXème siècle, compte tenu du prix élévé de la farine de froment à cette époque.

La crêpe de froment, sucré,est appelée de manière identique dans toute la Bretagne et dégustée moelleuse ou croustillante quand elle st cuite sur la bilig

Laisser un commentaire